Qui est Lucas ?

Théoricien du sentiment amoureux

Biographie

Lucas Clavel est un écrivain, essayiste, romancier, poète et parolier, né et vivant en France.

Il se fait connaître sur Facebook en postant anonymement sous le pseudonyme « Le jeune con »,  mais c’est sur Instagram que sa notoriété devient plus grande, il y partage des textes fragmentés qui sont marqués par sa capacité à alterner les styles littéraires romantiques. Il est l’auteur de huit livres principalement centrés sur le sentiment amoureux.

Photo de lucas Clavel enfant en noir et blanc

Lucas Clavel grandit dans la région Lyonnaise, c’est à l’âge de 7 ans qu’il se découvre une passion pour l’écriture et notamment la poésie, en étant instantanément fasciné par les femmes et l’amour.

Encouragé par sa mère, il se rapproche rapidement de l’art en passant par la musique, la peinture, le dessin et la littérature.

À l’école primaire il se fait remarquer par sa professeur de français, cette dernière l’aide et l’incite à developper son goût pour l’écriture. 

Au collège la même expérience se réitère avec son professeur de français qui, lui aussi, l’encourage à prendre une voie littéraire.

Au lycée, c’est cette fois-ci son professeur de philosophie qui le pousse à s’engager sur le chemin de la publication d’un livre.

Il étudie l’art appliqué durant trois ans à l’école Presqu’île de Lyon où, soutenu par un étudiant et le professeur de sémiologie César Ramirez, il met en forme son premier livre (Matin, midi, soir et le reste du temps) avant de se lancer activement sur les réseaux sociaux. Il obtient son diplôme de Design Graphique mais refuse de travailler dans le milieu, préférant tenter sa chance en tant qu’écrivain.

Carrière littéraire

À la suite de son premier chagrin d’amour Lucas Clavel débute ce qu’il nomme son « hystérie de l’écriture ».

D’abord connu anonymement sur Facebook sous le pseudonyme « Le jeune con », c’est sur Instagram que Lucas Clavel sort de l’ombre et que sa popularité grandit, en produisant régulièrement des formats variés passant du texte à la vidéo, de la citation à la lecture.

Il se fait remarquer en 2016 en publiant sur Facebook la nouvelle « Émile et Suzon », un hommage à Suzon Garrigues et aux autres victimes de l’Attentats du 13 novembre 2015 en France au Bataclan.

Avec l’aide d’un étudiant et du professeur de sémiologie César Ramirez, il achève son premier livre « Matin, midi, soir et le reste du temps ».

Traversant de mauvaises expériences avec le milieu de l’édition qu’il considère en crise, il décide de publier ce livre en indépendant, en 2017, en vendant lui-même ses livres et en les produisant chez l’imprimeur Bernard Guillotte à Lyon.

La demande devenant trop forte il choisit de s’orienter sur Amazon, en s’opposant alors radicalement au système d’édition traditionnel qu’il considère être un procédé archaïque exploitant le talent des auteurs. Il encourage régulièrement les écrivains à s’émanciper de ce mode de distribution.

  • Le 6 février 2018, il publie au format Kindle sa nouvelle : « Émile et Suzon » sur Amazon.
  • C’est le 19 mars 2018 que sort la nouvelle édition de « Matin, midi, soir et le reste du temps », qui s’élève rapidement dans les meilleures ventes sur le site en poésie et poésie érotique.
  • Le 10 avril 2019, il publie son troisième livre : « Et mon coeur apprit à se taire », qui se retrouve dans les meilleures ventes sur Amazon en littérature érotique.
  • Le 13 juin 2019, il publie son quatrième livre : « L’ambidextrie des sentiments », lui aussi dans les meilleures ventes sur Amazon en psychologie des émotions.
  • Le 1 septembre 2019, il publie son cinquième livre, qui est son premier roman : « L’alphabet des jouissances ».
  • Le 6 novembre 2019, il publie son sixième livre : « Et je t’aimerai encore », qui reste un best-seller sur Amazon depuis sa sortie, et dont Marion Seclin réalise la préface.
  • Le 20 avril 2020, il publie son septième livre : « Ce que je voulais lui dire avant la fin du monde », dont il redirige une partie des bénéfices à une association de lutte contre la Covid-19.
  • Le 19 septembre 2020, il publie son huitième livre : « L’amour n’est plus à la mode », en inventant le registre de la romance intéractive.

Style littéraire

Se qualifiant lui-même de « ringard romantique » et de « théoricien du sentiment amoureux », Lucas Clavel partage des textes variés, autant sur le fond que sur la forme, mais possédant toujours l’amour comme ligne directrice.

Bien qu’il traite aussi des souffrances des sentiments, c’est sa manière de prôner la confiance en soi et sa façon de créer des oeuvres faisant l’éloge des femmes qui le caractérisent le plus.

En commentant les variations des quêtes sentimentales il ne cesse d’alterner les styles et les genres, si bien qu’il se considère lui-même comme un auteur inclassable, n’ayant pas encore trouvé de catégorie, ce qu’il estime être une chose positive lui permettant de jouer avec tous les genres, comme la poésie, la narration, l’écriture instantanée, etc.

C’est en tant qu’écrivain expérimental que Lucas Clavel s’affirme.

Ses lecteurs semblent avant tout apprécier la possibilité de s’identifier dans ses textes, il s’adresse directement à eux et demande une implication émotionnelle, comme dans une conversation. 

Le livres de Lucas Clavel sont à la fois présentés comme des énigmes anarchiques (avec la présence d’éléments à traduire, codes binaires, langues mortes, etc), et pourtant assidûment structurés, où la mise en page fragmentée à une importance capitale qui reflète un mode de vie contemporain où la consommation est rapide et désordonnée.

Photo de Lucas Clavel actuelle

Musique

Lucas Clavel souhaite depuis l’enfance se rapprocher de la musique. Il collabore régulièrement avec la chanteuse Noor en prenant le rôle de parolier.

Il partage parfois quelques-unes de ses compositions personnelles sur les réseaux sociaux, principalement au piano et à la guitare.

Influences

Lucas Clavel dit s’inspirer avant tout de ses propres expériences, et que ses textes sont la manifestation d’une correction de son passé cherchant à inculquer de la morale à la personne qu’il était plus jeune.

Cependant il parle régulièrement des auteurs qui influencent ses écrits, ces derniers sont la plupart du temps des auteurs classiques, parmi eux il est possible de nommer ceux qu’il cite le plus souvent : Roland Barthes, Alain Badiou, Gilles Deleuze, Jean d’Ormesson, Bernard Clavel, Maurice Clavel, Emily Elizabeth Dickinson, Alfred de Musset, André Breton, Béatrice Douvre, Valentine de Saint-Point, Stéphane Mallarmé, Gustave Flaubert, Marcel Proust, etc.

Publications

  • 6 février 2018 : Émile et Suzon
  • 19 mars 2018 : Matin, midi, soir et le reste du temps
  • 10 avril 2019 : Et mon coeur apprit à se taire
  • 13 juin 2019 : L’ambidextrie des sentiments
  • 1 septembre 2019 : L’alphabet des jouissances
  • 6 novembre 2019 : Et je t’aimerai encore
  • 20 avril 2020 : Ce que je voulais lui dire avant la fin du monde
  • 19 septembre 2020 : L’amour n’est plus à la mode